• Mianda

Cultiver le secret

Le secret pousse partout

A l’ombre ou au soleil

Chez les plus gais, chez les plus discrets.

Difficile à entretenir il est amené à grandir

Avant d’être révélé parfumé de Vérité.

* * *

Parfois lourd à porter, parfois un brin plus léger

Il peut être enterré, il peut être empoté.

Ne pas trop l’arroser, il risque de trop pousser.

Le secret reste muet.

Il n’aime pas trop la lumière. Il préfère souvent sa terre.

Il aime l’intimité car il est intimidé.

S’il n’est pas assez mûr le secret a la vie dure.

Sous le couvert de la Honte le secret se démonte.

Pour qu’il puisse s’épanouir

Il faut d’abord le retenir.

Il faut ensuite le chérir.

Pour enfin le faire partir.

S’il n’est pas assez choyé

Le secret peut mal tourner

Au risque de devoir Mentir et de finir par Pourrir.

Parfois avec raison il se tait par compassion

Mais le secret devient bavard dès qu’il se met à pleuvoir.

Quand le secret devient trop grand

C’est qu’il est venu le temps

De le déraciner pour voir germer la Vérité.


25.10.2019

Mianda


#poésie

#secret

#mianda

18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Dans l’actuelle réserve du Masaï Mara, en plein cœur de la savane kenyane vivait, à une époque lointaine, une population de lions sédentaires. Parmi elle, un lion se distinguait. On l’appelait le lion

Le goût amer est comme la mer Salé et océanique Il nous perd de sa profondeur déstabilisante Il nous titille sans pour autant nous satisfaire Il nous frustre de sa saveur presque insipide Nauséabonde

Au pays des cristallins, la vie était haute en couleurs. On chantait pour se dire bonjour, on dansait pour se dire aurevoir. Ce matin-là, alors que tout le monde était en route pour l’école de raffine